Contact

cafe contact

Cher lecteur anonyme,

Je ne connais pas ton nom, ton visage. Tu ne m’apparais la plupart du temps qu’au travers des statistiques. Un fantôme fréquentant ces pages, une âme avec laquelle, sans le savoir vraiment, je partage.

Qui es-tu ? Que viens-tu faire ici ? Est-ce que tu viens régulièrement ? Est-ce que tu erres sur la toile ? Est-ce une photo qui t’a interpellé, une vidéo, un titre ? Prends-tu plaisir à me lire ? Parcours-tu ces mots en diagonale, distraitement, en zappant, ou au contraire très attentivement ? Le lecteur est roi, Pennac l’a dit avant moi.

Je ne sais rien de toi. Certains abonnés ne me sont pas inconnus. Mais toi, précisément, qui me lis en cet instant, comment es-tu arrivé jusqu’ici ? Je prends plaisir à t’imaginer, une tasse de thé à la main, dans ton lit ou encore à ta pause café. Que retiens-tu de tout ceci ? Es-tu touché, ému, indifférent, intéressé ? Reviens-tu parfois pour le plaisir ?

Moi j’écris, j’illustre, je clique, je publie. Plus rien ne m’appartient ensuite. Tu as emporté les mots et j’espère surtout la joie. Oui j’ai tant de joie à t’écrire. Je chemine avec toi. J’aimerais te rencontrer davantage, m’asseoir un moment à tes côtés.

Me laisserais-tu entrouvrir ta porte ? J’aimerais filmer ce qui te touche, passer un moment avec toi, t’écouter. Tu te dis peut-être que cela ne présente aucun intérêt. Tu te demandes même sans doute en quoi ce que tu me partagerais pourrait intéresser quelqu’un. Je pense tout le contraire. Je pense que tu détiens une vérité unique, la tienne, et que cette vérité peut éclairer le monde.

Alors voilà, je souhaiterais te rencontrer ami lecteur, et entendre ce tu as à me dire de ta joie de vivre. Même si tu n’y as jamais réfléchi, et même si tu ne penses pas en éprouver. Tu l’incarnes à ton insu. Et moi je rêve de capter cette lumière qui émane de toi et inspirera ton autre, cet autre qui te découvrirait à son tour.

 

photographer-2133329_960_720

 

Je lance donc un appel à ceux qui voudraient bien me laisser franchir le seuil de leur porte, me laisser filmer des petits bouts d’eux-mêmes, me partager un peu de leur humanité.

Tu me fais confiance ? Tu vis en Gironde ? Ecris-moi, nous évoquerons mon désir d’en savoir plus sur toi et comment je compte m’y prendre.

A très vite, de l’autre côté du miroir.

 

PS : Et pas de non mais le premier mai ! Faisons ce qui nous plaît !

6 commentaire sur “Contact

  1. Ma très très chère et trop rare Flo. C’est si bon d’aller à la découverte des autres, tu as raison, on a tant à en apprendre et tant d’émerveillement à en retirer. Je n’ai pas grand chose à t’apprendre et tu me connais déjà mais je suis là et je te lis à chaque fois !
    Je t’embrasse

    1. Ton commentaire m’a fait très très chaud au coeur. Et même si tu as un visage je ne te connais sans doute pas si bien que cela. Merci pour ton com et tu n’es pas à l’abri que je débarque avec ma caméra 😉 Surtout que ton univers est précisément très riche ! Love you.

  2. Moi je suis loin, très loin, dans les méandres d’un esprit tortueux, fruit d’une imagination qui ne dit pas son nom. J’aimerais parfois exister et franchir cette Barrière infranchissable qui me sépare du monde réel. Si j’étais vrai, si mon image mentale prenait corps et vie et si au lieu de capturer ma réalité sur mon appareil, je me laissais happer par elle. Si tu recevais mon appel, celui d’un homme qui a tout à gagner à te connaître, alors tu saurais. Alors tu ferais naître en moi des notions inconnues et insoupçonnées. Et je te parlerais de ces articles qui m’emeuvent, de cette plume si expressive et touchante dont tu abuses avec tant de facilités.

  3. Bonjour à la pétillante exploratrice qui sort toujours des sentiers battus.
    Bien que je n’ai pas grand chose à dire de passionnant (tout le monde n’a pas le don de bien dire les choses), et bien que tu me connaisses déjà, ma porte t’est toujours ouverte, avec joie ! Toutefois la perspective de te voir arriver avec ta caméra m’intimiderait. Allez, viens donc prendre un bon thé sous les acacias parfumés du printemps. On a toujours à partager ! Bises

    1. Je vais prendre une toute petite caméra alors, je ne résiste pas au thé sous les acacias. Je réfléchis à tout ça et je te fais une proposition (décente hein !) Merci pour ton retour enthousiaste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *