Recette de la joie

J’ai un carnet rouge. J’y note mes idées, des idées d’articles, des idées de livres, des idées tout court. Ce soir pourtant je n’ai pas ouvert ce carnet pour t’écrire. D’ailleurs je t’écris un dimanche soir, au lieu de mon jeudi habituel, tu as remarqué ?

Parce que j’ai eu d’autres passions à assouvir, d’autres impératifs aussi. Et surtout un gros chagrin. Que peut-on écrire dans un blog sur la joie lorsqu’on a un gros chagrin ? J’ai fini par trouver. Je peux t’écrire de continuer à aimer les tiens, à aimer la vie, à aimer la création, et te réfugier au cœur de toi, là, dans ce silence intérieur, là où la joie est intacte.

Quand j’ai un gros chagrin je redouble en général de créativité, et cela devient une activité méditative à part entière, jusqu’à en tomber d’épuisement. C’est ainsi que j’ai fait ensuite le tour du cadran. Un bon outil le moelleux de la couette. Pour se réunir, se ressourcer, se dire qu’on a tant de chance d’être couchée sur un oreiller douillet, recroquevillée sous le duvet.

Et voir des amis, des gens inspirants, un maximum.

Et chanter à son piano, pour laisser sortir les sanglots.

Et boire un peu, pour s’enivrer juste ce qu’il faut.

Ça ressemble à quoi une explosion de créativité ? C’est variable. En l’occurrence je voyais des amis tout le week-end. C’est donc en cuisine que je me suis lâchée, en cuisine que je me suis recentrée, que je me suis progressivement reconnectée à ma joie première.

J’ai versé, taillé, mélangé, fouetté, chauffé, épluché, mixé, étalé, broyé, écrasé, façonné, arrosé, abaissé, coupé, plié, badigeonné, ciselé, concassé, débité, décoré, démoulé, doré, épépiné, fariné, filtré, huilé, sucré, parsemé, goûté. Sans reprendre mon souffle.

 

  • Feuilleté au pesto de roquette
  • Feuilleté chèvre miel
  • Feuilleté poivron parmesan
  • Verrine poivrons miel noisette fêta
  • Verrine caviar d’aubergine amandes
  • Verrine patate douce coco au tofu curry mangue
  • Flan de courgettes menthe citron et sa crème
  • Sauce à l’oseille
  • Légumes marinés à la plancha
  • Tarte au citron
  • Gâteau au chocolat
  • Crèmes au caramel épeautre noisette
  • Crèmes au chocolat soja
  • 6 variétés de sandwiches (guacamole, mayo de pois chiche…)

 

repas-vegetarien

Je vous ai regardés déguster tout cela. Je me suis saoulée de vos rires, nourrie de vos enthousiasmes. Je vous ai serrés dans mes bras, vous m’avez serrée dans les vôtres. Nous avons refait le monde, imaginé nos prochains rendez-vous, rêvé aux anciens, débattu de nos idées, partagé notre humanité. C’était bon et chaud, une bonne couche de miel pour cicatriser. Avez-vous senti, au coeur d’une bouchée, dans l’onctuosité d’une crème ou le fondant d’un gâteau, que je vous offrais ma joie première ?

Et qu’elle est faite aussi de la peine qui parfois semble l’engloutir toute entière. Cette joie pourtant est toujours là, juste en dessous de la couche de sucre glace, sous l’enrobage aux amandes et le coulis au chocolat. Plus tu t’exerces à la reconnaître, moins longtemps tu la gardes éloignée de toi. De moins en moins longtemps, de moins en moins souvent.

Je ne veux être que la joie.

 

 

12 commentaires sur “Recette de la joie

  1. Magnifique ce texte … encore une fois … J’ai eu les larmes au yeux en le lisant … pour la beauté et l’émotion et la joie qui joue à chaud/froid avec la tristesse …. bises.MA
  2. Et aussi … la prochaine fois que je passe près de Bordeaux , je m’invite pour goûter ta cuisine ; ça fait carrément envie !! 😉
  3. J’aurais bien aimé être là, tout proche de toi pour la sentir du bout des doigts, la goûter avec mes papilles cette joie qui ne vacille ni face à la peine, ni face à la tristesse… J’aurais aimé être là, tout proche de toi… pour moi aussi te serrer dans mes bras.
    Love & gratitude
  4. Waou quel magnifique texte rempli de fortes et douces émotions !!!
    Quel merveilleux partage ce pique nique végétarien entouré de belles âmes et de mets qui m’ouvrent l’appétit et la créativité de cuisiner avec amour et découverte de saveurs
    A refaire cette co rencontre dégustative :)))
    Merci Florence:) j ai moi m'<3 goûté un petit temps au moelleux de la couette-coussin ;/
    Bisous
    1. On se prendra en photo nos couettes coussins 😉 Merci ma Sony, avec joie pour refaire une rencontre gustative. Pour tout dire pas tout de suite, j’ai fait que ça le samedi avec des amis autour de la dernière plancha de l’année et comme tu vois le pique-nique était également orgiaque ! Je vais me faire un bouillon moua ! lol
  5. Oui, merci Florence pour ce partage. Moi aussi, être présent dans ce jardin autour de cette table, près de belles âmes, les prendre dans les bras pour les saluer.
    Je traverse aussi cette zone médiane oscillant entre tristesse ou joie qui mène en effet souvent vers ce refuge protecteur et douillet.
    Que la joie soit ta demeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *